La newsletter de l’AGGLO

Réduisons nos déchets

La tonte de gazon, la taille des haies, les feuilles mortes représentent un grand volume de déchets. Des solutions existent pour limiter la quantité de déchets verts produits dans votre jardin.


Réduire les déchets de tonte

Si vous devez replanter votre pelouse ou si elle n’a pas encore été semée, choisissez un gazon à pousse lente. Les volumes de tonte produits sont moins importants, vous aurez donc moins de déchets à traiter.

Pour la tonte, préférez une tondeuse mulcheuse, elle ne ramasse pas le gazon coupé qui recouvre alors le sol d’un broyat fertilisant. Cette technique ne doit pas être utilisée sur une herbe trop haute car une couche trop épaisse de gazon broyé peut empêcher l’eau de pénétrer dans le sol. L’herbe doit alors être tondue plus souvent. Pour une pousse moins rapide de l’herbe, évitez les engrais, l’arrosage fréquent et transformez une partie de votre jardin en prairie. Laissez pâquerettes et boutons d’or s’y développer et la hauteur du gazon monter à 6 ou 8 centimètres afin que l'herbe reste prédominante face aux mousses et autres indésirables. Une dernière solution afin de générer encore moins de déchets : l’utilisation de plantes couvre sols en remplacement de la pelouse. Semez des massifs de muguets, lavandes, rosiers paysages ou plantes grimpantes, ils limiteront l’espace à tondre.

Réduire les volumes des tailles de haies et d'arbustes

Généralement, les variétés choisies pour constituer une haie (thuya, cyprès, laurier palme, photinia, troène, charme…) poussent rapidement et exigent des coupes importantes et régulières. C’est pourquoi il vaut mieux privilégier les espèces d’arbuste à croissance lente ou ceux dont la hauteur est limitée (espèces qui ne poussent pas à plus de 2 ou 3 mètres). Vous pouvez retrouver le tableau de ces arbustes sur notre site.


REDUISONS NOS DECHETS...

L’opération Zéro pesticide est un programme d’accompagnement des communes qui ne veulent plus utiliser de pesticides pour l’entretien de la voirie et des espaces verts municipaux.
Une commune qui s'engage officiellement sur la voie du zéro pesticide en signant la charte "objectif zéro pesticide dans nos villes et villages" peut ainsi bénéficier d'une aide sur le plan technique ainsi que sur le volet de la communication : formation des agents, élaboration d'un plan de réduction des pesticides, actions de communication dirigées vers le grand public pour augmenter l'acceptation des herbes spontanées et valoriser la démarche des communes, etc.
Aujourd’hui, 15 communes du département se sont engagées, dont 11 communes de l’Agglomération Orléans Val de Loire.
Pour en savoir plus : www.loiret-nature-environnement.org

Dans votre jardin, le meilleur moyen pour ne pas utiliser de pesticides (herbicides, insecticides, raticides, etc.), est d'accueillir une faune variée, et notamment ces animaux qu'on appelle "auxiliaires" ! Les auxiliaires du jardin sont de véritables assistants du jardinier. Certains pollinisent les fleurs de vos pommiers ou de vos tomates, d'autres régulent les consommateurs indésirables de vos fruits et légumes.
Les insectes pollinisateurs subissent les effets néfastes des pesticides ; vous pouvez les aider en réalisant un gîte à abeilles solitaires, par exemple.
Retrouvez de nombreuses astuces sur le site : www.mescoursespourlaplanete.com


Jardiner au naturel

L’utilisation de pesticide a des conséquences néfastes sur la nature et la santé. Nous devons apprendre à respecter notre environnement et résoudre les problèmes du jardin avec une pratique et des techniques de jardinage sans pesticides.

Pour les rosiers

- Planter du persil au pied des rosiers permet d’éloigner les pucerons.
- Planter de l’aïl au pied des rosiers permet de renforcer leur parfum.
- Enfouir des peaux de bananes au pieds des rosiers apporte du fer, du potassium et du magnésium qui rendront les couleurs de vos roses éclatantes.


Contre les taupes, les mulots et les oiseaux

- Planter des bâtons sur lesquels vous enfilerez des bouteilles en plastique. Le bruit de la bouteille contre le bâton entraîne des vibrations dans le sol et éloigne les intrus.


Contre les mauvaises herbes

- Désherber manuellement avec des outils appropriés : la binette, le couteau à désherber…
- Utiliser le paillage pour vos plantations, il réduit le désherbage et maintien l’humidité du sol.
- Utiliser l’eau bouillante de cuisson des pommes de terres sur les surfaces à désherber.
- Occuper les espaces disponibles avec des plantes couvre-sol, elles empêcheront la pousse d’herbes indésirables.


Contre la mousse qui envahit le gazon

- Décompacter et aérer le sol à l’aide d’un scarificateur.
- Epandre du compost fin en surface afin d’améliorer la structure du sol.


Contre les maladies

- Améliorer la fertilité du sol avec des apports en compost ou fumier composté.
- Aérer les plantes en supprimant l’excès de branches ou en espaçant les plantations.
- Renforcer la résistance des plantes (tomates, pommes de terre…) avec une décoction de prêle ou de biostimulants (la poudre de prêle se trouve en jardinerie. Vous pouvez également réaliser vous-même une décoction : faire bouillir 100g de prêle fraîche dans un litre d’eau pendant 30 min, laisser refroidir et diluer = 2 litres de décoction pour 10 litres d’eau).


Refus des déchets verts

Les déchets verts ne sont pas collectés avec les déchets ménagers. Ils doivent être déposés en déchetteries ou compostés chez vous.

Pourquoi les déchets verts ne sont-ils pas collectés ?
Les déchets ménagers sont acheminés vers l’UTOM (Unité de Traitement des Ordures Ménagères) pour être ensuite incinérés dans des fours et ainsi valorisés en énergie (électricité). Le coût de traitement des déchets ménagers est impacté par ces volumes de déchets verts qui augmentent le poids de nos poubelles et représentent de gros volumes d’eau. Il n’est donc pas utile de brûler ces déchets à faible pouvoir calorifique alors qu’ils peuvent être valorisés en compost par le biais des déchetteries ou du compostage individuel.

Horaires des déchetteries :
Lundi : 14h à 18h30
Du mardi au vendredi :
10h à 12h et 14h à 18h30
Samedi : 9h à 12h et 14h à 18h30
Dimanche : 9h à 13h
Fermeture les jours fériés

Pour obtenir un composteur gratuit, contactez :

ou qualitedechets@agglo-orleans.fr



L’AGGLO VOUS REPOND
  • Peut-on mettre au tri les boîtes de pizza ? Bruno R.

    Les cartons d’emballages sont recyclables lorsqu’ils ne sont pas souillés par les aliments. Un emballage de pizza surgelée est rarement souillé car le produit est protégé par un film plastique (non recyclable pour les filières de traitement de l’AgglO), jetez le carton d’emballage avec vos déchets recyclables et le film plastique dans vos déchets ménagers. Concernant les boîtes de pizzas « à emporter », elles sont généralement souillées et polluent les bacs de déchets recyclables. Jetez-les avec les déchets ménagers.
    Le support supplémentaire en carton qui se trouve parfois sous la pizza est également souillé, il doit être déposé avec vos déchets ménagers résiduels.

  • Peut-on avoir un deuxième composteur ? Sylvie B.

    L’AgglO ne fournit qu’un seul composteur par foyer. Libre à vous de le compléter avec un composteur fabriqué par vos soins, acheté dans le commerce ou en compostant en tas.
    Pour gagner de la place et accélérer le processus de dégradation, n’oubliez pas de brasser régulièrement à la fourche votre tas de déchets et de bien doser les apports.
    Pour les jardins supérieurs à 300 m², le composteur ne doit pas être l’unique mode de gestion des déchets verts et des feuilles. La fabrication maison d’un silo à compost (en grillage ou en palettes) ou le compostage en tas sont de très bons compléments qui vous permettront de gérer les périodes de forte production de déchets (tontes de pelouse au printemps, feuilles mortes à l’automne) et surtout de ne pas boucher votre composteur. Pensez également au paillage à partir de ces déchets de jardin (sous vos haies, dans vos allées de potager…).

  • Que dois-je faire de mes radiographies ? Raymond D.

    Les radiographies sont à déposer en déchetteries car elles contiennent des sels d’argent (en quantité importante pour les anciennes radiographies et en faible quantité pour les nouvelles radiographies). Leur valorisation porte sur la récupération des sels d’argent, afin qu’ils puissent être réutilisés, mais aussi sur le support.

footer
Pour plus d’informations : www.agglo-orleans.fr
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d’information, connectez-vous au site
http://newsletter-dechets.agglo-orleans.fr